Tout comme nous, nos animaux vieillissent. Nous aimerions bien sûr les garder auprès de nous toute une vie, or c’est impossible. Lorsque nos chiens vieillissent, il est important que nous mettions tout en œuvre pour leur assurer un confort maximal, une attention de chaque jour et de l’amour. Toutes ces petites choses vous permettront de prolonger leur vie bien au-delà de la durée de vie annoncée : un gage d’amour de leur part et de la nôtre.

La durée de vie moyenne de nos canidés

J’aurais pu vous dire que nous possédons tous une obsolescence programmée. Que nous soyons bipèdes, quadrupèdes ou poisson rouge, nous finissons par être perclus de rhumatismes et de tas d’autres difficultés de santé lorsque nous avançons en maturité. Il en va de même pour nos compagnons canins. Si la date de fin n’est pas inscrite dans leurs beaux yeux, ils n’en restent pas moins que nous sommes souvent surpris de regarder notre loulou un matin et de nous rendre compte qu’il a vieilli.

L’espérance moyenne de vie de nos chiens nordiques, nous la connaissons bien ; en général, c’est juste que nous oublions, tellement nous sommes attachés à eux et eux à nous. Pour rappel :

Pour nos chiens sportifs, devenir vieux peut-être source de maladies inhérentes à l'âge ou à leur race. Comment les aider à bien vieillir à nos côtés ?

Selon la taille, nos chiens n’entrent pas dans l’âge d’or au même âge

Il faut savoir en effet que nos toutous, qui sont de tailles moyennes, pour la plupart des races de chiens nordiques entrent en villégiature de la jeunesse dès 9 ans. Pour les grands et très grands chiens, ce sera plutôt vers 7 ans. Et 11 à 12 ans pour les races dites petites. Parfois même, nous ignorerons les signes physiques apparents parce que nous les regardons avec les yeux du cœur.

C’est ce qui m’est arrivé pour Ontario. Je n’ai pas pris conscience qu’il avait « blanchi ». Bon en même temps, sur un husky gris, ce n’est pas forcément flagrant. Pourtant, en regardant une photo, quelques jours après l’adoption de son nouveau pote, First, c’était évident. Mais j’avais nié la réalité.

 

Les signes du vieillissement chez le chien

Si comme moi, vous regardez votre chien avec les yeux de l’amour, vous ne verrez sans doute pas les signes physiques, semblables aux nôtres :

  • Le pelage blanchit et la texture du poil peut se modifier également. Il peut avoir le poil plus terne malgré vos efforts pour l’entretenir ;
  • Il peut maigrir ou bien grossir. La prise de poids est plus souvent la norme, car il fait moins d’exercice ;
  • Sa masse musculaire s’affaiblit, le rendant moins « costaud » qu’il n’en avait l’air.
ontario-a-13-ans-husky-agé

Ontario, 13 ans

D’autres signes nous alertent bien sûr sur son âge qui avance inéluctablement :

  • Des problèmes d’audition ou de vision peuvent apparaître. Dans le premier cas, il peut sembler indifférent à votre appel, alors qu’il devient simplement sourd. Il peut se cogner régulièrement à vous, aux meubles, c’est donc que sa vue baisse, parfois jusqu’à la cécité.
  • Moins énergique, quelquefois apathique, notre super champion préfère à présent son tapis à la promenade. Les moments de partage pendant le brossage peuvent devenir pour lui un calvaire, en particulier s’il souffre d’arthrose. En certains cas, ils refuseront aussi les caresses alors qu’ils en étaient friands.
  • Son cycle de sommeil peut devenir perturbé.
  • Votre chien peut devenir agressif, alors qu’il était une crème pendant des années. En fait, s’il recherche l’isolement et répond par le grognement à vos sollicitations, c’est parce qu’il souffre et préfère alors éviter le contact.
  • Il peut aussi souffrir de désorientation et ne plus reconnaître un trajet, ou même des endroits dans son propre jardin.
  • Votre chien qui avait appris à gérer la solitude peut ne plus la vivre avec autant de calme et de sérénité qu’auparavant.

Alors, comment aider nos nordiques sportifs à bien vieillir ?

Il est important de comprendre que, tout comme pour nous, une bonne hygiène de vie leur permettra une vieillesse heureuse. En tout cas, nous aurons mis toutes les chances du côté de nos loulous en :

shiba-inu-agé

  • Respectant leur croissance: excès ou carences alimentaires sont à proscrire. Des efforts sportifs violents peuvent abîmer sa musculature ou l’endommager irrémédiablement. On y va donc cool, en fonction de son âge et de sa morphologie. Bien sûr, les promenades sont autorisées, conseillées, plébiscitées. Les rencontres avec les congénères canins aussi.
  • Surveillant leur alimentation: « Pas de bras, pas de chocolat ! » Plus sérieusement, que vous choisissiez les croquettes, la pâtée, le BARF, la ration ménagère, la surveillance de son poids est essentielle afin que votre champion conserve son poids normal. Embonpoint et obésité entraînent des maladies qui réduiront son espérance de vie. Bien évidemment, les friandises ne sont pas à proscrire. Elles sont toutefois à  distribuer avec parcimonie. Même s’il a le don de vous regarder avec amour. Oui, je sais, c’est dur, cependant c’est pour leur bien et le nôtre aussi finalement.
  • En ne négligeant pas les actes de préventions

    que sont l’entretien de leur pelage, de leurs quenottes, de leurs yeux, de leurs oreilles et de leurs griffes quand cela s’avère nécessaire. En le brossant régulièrement, vous constaterez vite une colonisation de puce ou la visite d’une tique. Il est d’ailleurs important, en toute saison, de vérifier le pelage de votre chien après chaque promenade, car les tiques ne connaissent pas la trêve hivernale. Vous pourrez également examiner qu’aucune blessure n’est présente et surveillerez aisément son évolution.

  • En ne laissant pas à leur portée des objets tentants, mais dangereux comme des aliments, des produits ménagers toxiques ou encore des plantes réputées nocives pour nos animaux. En particulier lorsqu’ils sont chiots et mâchouillent tout ce qu’ils trouvent. Il vaut mieux prévenir que guérir.
  • En le présentant régulièrement à votre vétérinaire pour vérifier que tout va bien.

Profitez d’autant de moments que possible avec lui : promenades, câlins, mots tendres, jeux… Ils adorent et nous aussi, alors ne nous en privons pas !

Adapter nos comportements et leurs habitudes lorsque nos chiens vieillissent

Parce qu’ils seront moins endurants physiquement, c’est à nous de prendre en compte les changements que l’âge entraîne sur leur fougue et leur entrain. Il nous faudra distribuer plus d’attention et de caresses. Et diminuer le temps des promenades, des jeux ou des sorties sportives en fonction de leur capacité.

Si votre chien devient aveugle, préférez les gestes doux en toutes circonstances et ne changez pas votre intérieur : il connaît la maison par cœur.

S’il souffre des articulations et peine à monter en voiture ou à utiliser les escaliers, n’hésitez pas à l’aider ou le porter. Il existe des planches inclinées pour faciliter la monte ou la descente de voiture pour votre chien. De même, on ne supprime pas les promenades, on adapte leur rythme et leur durée en fonction de ses problèmes de santé. Il est important, pour l’équilibre psychologique de votre chien qu’il continue à aiguiser ses sens.

Quels que soient les soucis de santé dus à son âge, soyez attentif à ouvrir la porte vers le jardin très souvent – si vous en avez un – avant qu’il ne vous le demande. La vessie et ses sphincters peuvent ne plus ou mal jouer leur fonction.

visite-veterinaire-regulirere

Des visites plus régulières chez votre vétérinaire pour des soins adaptés à son vieillissement

Des visites plus régulières chez votre vétérinaire vous aideront à apporter les soins adaptés aux problèmes de votre chien et, pour certaines maladies, d’en ralentir les effets délétères et de prolonger sa vie, dans de meilleures conditions.

Vous pouvez associer à ces soins vétérinaires de l’acupuncture, de l’homéopathie, de l’ostéopathie ou encore des fleurs de Bach, en vous rapprochant d’un spécialiste de ces domaines afin de soulager ses douleurs.

Jouer avec lui, parler avec lui, le caresser sont autant de moments qui permettront à votre chien de bien vivre sa vieillesse.

Et si notre chien souffre trop ?

Parfois, nous voyons bien que notre compagnon de quatre pattes souffre au-delà de ce que nous pouvons imaginer. Il est important de prendre en compte votre capacité à continuer :

  • D’assurer les soins de votre chien ;
  • De ses besoins ;
  • De votre famille et de vous-même.

Car, oui, le choix de l’euthanasie est toujours difficile et culpabilisant. Cette décision, personnelle et particulière à chaque cas, devra être raisonnée afin que vous soyez en paix avec vous-même. Et n’oubliez jamais tout le bonheur vécu avec votre animal tout au long de cette vie partagée.

Crédits images :

Image à la une de Cocoparisienne

Tableau « Quel âge humain à votre chien ? » : I scribe Web pour 1001nordiques.com

Source pour le tableau « Quel âge humain à votre chien ? » : http://clinique-veterinaire-clementel.com/quel-est-son-age-humain/

Ontario à 13 ans image personnelle

Shiba Inu âgé par FoxTerrier 

Visites chez le vétérinaire par Presmaster

Crédits lectures :

Santé du chien

Santé Vet

Wanimo Véto

 

 


1 Comment

Comment gérer le dernier adieu à son chien - 1001 nordiques · 8 novembre 2019 at 15 h 50 min

[…] du processus naturel de vieillissement de votre compagnon nordique , ou à la suite d’une maladie incurable ou bien d’un accident, arrive le moment fatidique et […]

Laisser un commentaire