Il est vrai que dans l’article sur la coupe des poils des coussinets, je vous disais que ces derniers étaient comme de super baskets. Je comprends donc tout à fait que vous me regardiez d’un œil rond et sceptique en vous proposant de parler des chaussures pour chiens.

En fait, les coussinets de nos loulous, c’est comme notre plante de pied, ils peuvent souffrir, tout autant que nous, pattes nues, des conditions climatiques ou de blessures.

Voyons un peu de quoi sont faits leurs coussinets, quels sont les problèmes les plus courants qu’ils rencontrent à nous suivre par monts et par vaux ? Voyons surtout quand il est indispensable de transformer nos super quatre pattes en chiens bottés.

L’anatomie du coussinet

Composé de cinq doigts et d’un cinquième bien plus haut qui se nomme ergot, pour les membres antérieurs, nos chiens n’en possèdent plus que quatre pour les membres postérieurs et pas d’ergot. Les coussinets sont situés sous la face des doigts, un peu comme la paume de notre main, ou notre plante de pied.

Plutôt fin à la naissance, le coussinet s’épaissit en une corne au cours de sa croissance et de ses déplacements. — Je vous fais part de l’étude attentive des coussinets de Rosie la minette, ce n’est cependant pas un fait scientifique —.

Cette corne permet de protéger la sous-couche de ses doigts composée d’un tissu adipeux dense et de nombreuses fibres altérables.

Le coussinet possède un rôle amortissant et isolant qui lui permet de se mouvoir sur toutes les surfaces. Cette partie très sensible de l’anatomie de votre chien lui permet également de délivrer des messages de son passage à ses congénères. Entre chaque coussinet, des glandes sudoripares exhalent les phéromones indispensables à toutes communications canines. Oui, c’est pour cela que Médor ravage le sol après avoir levé la patte !

C’est sans doute pour cette raison que je suis en pâmoison devant les coussinets des chiens et des chats : c’est un outil de correspondances tout autant que de pérégrination. Nous devons donc prendre soin de leurs coussinets pour qu’ils continuent de batifoler et d’envoyer leur SMS avec entrain à leurs copains.

Abîmés, blessés, comment prendre soin de leurs coussinets tout au long de l’année ?

Avant d’en venir à l’usage des chaussures, chaussons et chaussettes, qui, vous le savez, ne sont guère reconnus comme outils indispensables à leurs activités par nos amis de quatre pattes, voyons les bobos et moyens de préventions.

Traiter les coussinets abîmés

Manque d’hydratation, sport intensif, asphalte brûlant ou sel de déneigement peuvent abîmer, irriter ou craqueler les coussinets de nos chiens. À noter qu’une carence alimentaire en zinc peut également provoquer l’assèchement des coussinets plantaires de votre chien.

Les habituer à marcher sur l’herbe, plutôt que sur le goudron en été, leur rincer et leur essuyer les pattes à chaque retour de promenade en hiver sont les premières actions à mettre en place.

huskys-en-chaussures-dans-la-neige-attelage

Vous protégerez la souplesse et l’hydratation de leur corne en appliquant des crèmes tel que la Gelly toute l’année. Elle hydrate et assouplit les coussinets.

Si, au contraire, vous désirez renforcer la résistance de leurs coussinets, des lotions tannantes comme Solipat sont à étaler en massage quelques jours avant une compétition. Attention toutefois à ne pas trop affermir son capital corne, sous peine de provoquer des crevasses.

En période de compétitions, en été ou en hiver, optez pour un baume de protection, Pow Wax ou WinterPad pour éviter les :

  • Irritations ;
  • Lésions dues au sel de déneigement ;
  • Brûlures.

La douleur causée par ces lésions au départ souvent bénignes peut entraîner des infections à force de léchage de la part de votre chien. Si votre animal boite se lèche compulsivement, pensez à vérifier coussinets et espaces interdigitaux.

Coupures

Ma fille me rappelait il y a peu que j’avais oublié des passages de mes aventures avec Inuit dans « Va le prendre ! Quoi donc ? Le dernier chien de ta vie ! ». C’est en rédigeant cet article que je me souviens d’une vilaine coupure subie par Inuit, à la suite d’un court trajet sur route pour rejoindre un chemin de terre : tesson 1 — Inuit O.

En effet, même sur les chemins de randonnée, nos animaux peuvent marcher sur des déchets en ferrailles ou en verre, s’ouvrir la patte sur des cailloux aux extrémités acérées. Il y a quelques semaines, c’est justement en baignade que Snow s’est entaillé un coussinet.

inuit-premier-husky

Que faire en cas de coupure légère ?

En cas de blessure, l’action prévaut à l’interrogation. Inspectez la blessure, si elle est profonde, prenez rendez-vous avec votre vétérinaire sans attendre. Si elle est superficielle :

  1. Vérifiez qu’aucun corps étranger ne s’est glissé dans la coupure et nettoyez à l’eau claire.
  2. Si une écharde, un caillou, un débris de verre ou végétal se cache dans la blessure, armez-vous d’une pince à épiler et retirez l’objet délicatement.
  3. Désinfectez à l’aide d’un antiseptique sans alcool de type Mercryl ou une solution iodée.
  4. Appliquez une colle chirurgicale que vous aurez préalablement prise chez votre vétérinaire pour « suturer » la plaie.
  5. Appliquez une crème cicatrisante et un bandage afin d’éviter que votre chien ne se lèche, néanmoins ne le laissez pas plus de quelques heures.

Vous pouvez également utiliser la crème Propolis, elle aseptise et aide à la cicatrisation des plaies bénignes. Elle boost la circulation sanguine ce qui permet d’accélérer la guérison. À retrouver dans la rubrique « Les indispensables » de Morgane, notre rédactrice – modératrice, au côté de la Gelly et du Lips, qui se glisse dans la poche et permet d’intervenir en premier secours sur une plaie peu profonde.

haxo-soigne-ses-coussinets-au-naturel
Mais ce ne ne serait pas Haxo qui fait une razzia dans les soins naturels ?

Dans le cas où une lésion s’est infectée, qu’il s’agisse d’une coupure ou non, consultez votre vétérinaire afin que cette dernière ne s’étende pas.

Bon, c’est bien joli tout cela, mais sans doute vous demandez-vous quand on passe au chien botté ?

Dans quel cas chausser son chien ?

Je reviens sur mon Inuit.

À cause de cette entaille, et parce que monsieur possédait une énergie folle, il n’était pas question de lui interdire la course ou la promenade. Mon vétérinaire m’avait donc suggéré, si je voulais continuer les entraînements tout en protégeant sa blessure, d’investir dans des chaussons.

En 20 ans, les produits ont beaucoup évolué et nous parlons à présent de chaussures pour chien, alors dans quel cas les proposer à vos loulous ?

  • En cas de coupure ;
  • En cas d’acte chirurgical ;
  • En prévention.

Pour protéger le pansement, éviter que ce dernier ne se salisse ou que votre chien ne le lèche ou n’arrache bandage et points de suture, la chaussure permet au chien de continuer à profiter des promenades. Elle évite également le port d’une collerette.

Vous choisirez alors une chaussure souple et légère comme la Walker active ou la Walker Care Comfort.

Pour la plupart de ceux qui participent à des courses ou courent régulièrement avec leur chien, les accidents ne sont pas rares, et les bottines de protection ne sont pas un gros mot dans l’univers du mushing.

Lorsque la neige devient glace ou que nous sommes amenés à parcourir des kilomètres sur des chemins caillouteux ou sur du bitume, les frottements peuvent entraîner abrasions ou blessures des coussinets plantaires de nos super camarades canins.

Vous trouverez également des bottines à prix doux chez notre partenaire Musher-shop, n’oubliez pas d’ajouter le code promo 1001nordiques si vous vous décidez à chausser votre loulou.

Comment choisir la bonne taille de chaussures pour votre chien ?

  1. Posez la patte de votre chien sur un papier ;
  2. Tracez-en le contour ;
  3. Mesurez la largeur et la longueur de son empreinte ;
  4. Faites-les mêmes mesures avec l’une des pattes arrière : en général, les pattes avant sont plus grandes que les pattes arrière ;
  5. Sélectionnez la taille des chaussures en fonction de vos mesures.

Habituez votre chien à son nouvel habit

Pour nos animaux de compagnie, porter des chaussures est presque une hérésie. En fait, ses dernières modifient leur sensibilité plantaire, ce qui explique leur démarche fort chaotique au premier essayage. Un temps d’adaptation leur est nécessaire pour retrouver toutes leurs sensations et leur allure naturelle.

Habituez-le progressivement au port de chaussures en lui proposant d’abord une séance de 5 à 10 minutes amusante et qui le détournera de l’envie de leur faire un sort ou de les déchiqueter. Un moment de jeux, une sortie fun ou sportive et courte lui permettra d’adopter son nouveau style vestimentaire. Puis, vous prolongerez les séances jusqu’à ce qu’il les accepte complètement.

Alors, convaincu pour chausser vos chiens ?

Honnêtement, sans les chaussons, je pense qu’Inuit aurait dû se passer de courir pendant plusieurs semaines, ce qui nous aurait rendus grognons l’un comme l’autre.

Après quelques baignades pour Snow et une belle coupure, je pense moi-même investir dans des chaussures pour ses futures courses à VTT. Si nous avons la chance d’avoir des chemins pour nous éclater, il y a beaucoup de portions de route. Et, de toutes les manières, personne n’est à l’abri d’un tesson de verre « gentiment » laissé par un cochon bipède ou d’un caillou agressif.

Nous sommes curieux de connaître votre point de vue sur les chaussures, bottines, chaussons et chaussettes. Les utilisez-vous uniquement pour les courses et entraînements ? Préférez-vous sans ? Protégez-vous les coussinets de votre chien régulièrement en plus de les chausser ?

Crédit images :

Coussinets chien adulte : Image par Shannon Smith de Pixabay

Chiot endormi : Image par JacLou DL de Pixabay

Galerie chaussures pour chien : Canva

Akita en bottine : De Welshea 

Attelage en chaussette : De Debra Anderson

Image Haxo de Morgane Wolfram


0 Comments

Laisser un commentaire

blank