Si vous pensez qu’être éleveur c’est juste donner à manger, faire des câlins et mettre kiki sur mémère, détrompez-vous !

Tout au long de l’année nous formons des stagiaires en filière canine. Certains veulent être Auxiliaires Spécialisés Vétérinaires (ou ASV), d’autres éleveurs, maître-chien et tous (enfin généralement) ont cette passion du monde animal. Pourtant la vision du métier d’éleveur canin est bien souvent très différente de la réalité.

Tous les élevages ne se ressemblent pas, loin de là. Chacun a son éthique propre basée sur ses convictions. Entre parcs extérieurs ou bâtiments, croquettes premier prix ou BARF, mono-race ou multi-races, vous ne trouverez pas 2 élevages identiques.

Vous souhaitez vérifier si une race vous convient ? Ou bien alors vous envisagez une reconversion dans le monde canin ? Vous êtes tout simplement curieux ? Suivez une immersion au sein d’un élevage canin en devenant éleveur d’un jour. Nous allons suivre une famille qui est venue tenter l’expérience durant une grosse demi-journée à l’élevage Of Watson Lake – Siberian Husky pour une aventure unique et privilégiée.

L’arrivée des participants

Par une belle journée ensoleillée de printemps en Normandie, une famille d’éleveur d’un jour de 4 adultes arrive de Seine & Marne après avoir attendu cette date durant de longues semaines. À cause de la COVID, les protocoles sanitaires restent présents partiellement.

En effet, tenir un établissement avec des animaux est une responsabilité quotidienne de la bonne santé d’êtres vivants. Il n’est pas envisageable d’être contaminé par un virus potentiellement mortel car, qui s’occuperait des chiens pendant ce temps ? Même si juridiquement, les animaux de compagnie sont encore des « meubles », remplacer un éleveur même temporairement n’est pas aussi simple que de remplacer un vendeur de meubles suédois.

Une fois le gel hydroalcoolique et le pédiluve passé, les éleveurs d’un jour sont accueillis autour d’un café durant lequel les premières informations sont données et notamment les consignes de sécurité. Alors oui, il ne s’agit pas d’animaux sauvages mais d’animaux domestiques tels que définis par l’arrêté du 11 août 2006. Cependant, cela ne veut pas dire qu’il ne puisse pas y avoir de problème. Il est donc primordial de venir avec des vêtements et chaussures adaptés qui ne risquent rien. Évitez donc les mini-jupes, les collants, les chaussures à talon, les costards ou les bermudas ^^.

Le tour d’élevage

Rentrons maintenant dans le vif du sujet en commençant par un tour d’élevage qui durera environ 1h30. Durant ce laps de temps, les installations et les chiens sont présentés et accompagnés de quelques anecdotes. Au-delà du fait qu’ils ont tous un nom, ils ont aussi tous un passif et un caractère qui leur est propre.

Un constat est sûr : un husky ça creuse. Et même si certains parcs ont été entièrement retournés au motoculteur la semaine précédente, certains locataires ont déjà recreusé leur tanière par pur esprit de contradiction.

Papouillage de maman Phédra

La visite commence par les nurseries pour terminer par les grands parcs avec les différentes meutes de 6 à 10 individus. Des sujets aussi divers que l’alimentation, la reproduction, les liens sociaux sont abordés tout au long du parcours avec nos éleveurs d’un jour.

Les activités d’éleveur d’un jour

Nettoyage des parcs

Il est maintenant temps de passer aux tâches que l’on a volontairement laissées. Être éleveur, c’est aussi ramasser des crottes comme tout soigneur animalier en parc zoologique : ça fait partie du job.

Ils ont pu s’atteler au ramassage des déjections de quelques parcs afin de pouvoir ensuite les déverser dans le composteur. Heureusement que tous les chiens sont BARF, c’est tellement plus facile à récupérer et sans odeur.

Socialisation avec 2 chiots.

L’atelier suivant a consisté à jouer avec des chiots afin de travailler la socialisation. C’est une étape importante du processus de primo-éducation. Elle conditionnera son comportement pour les années à venir. Le fait d’être en contact d’individus inconnus, avec des odeurs différentes, une gestuelle différente constitue une opportunité intéressante de nouveauté pour des chiots.

Il faut ensuite continuer par le tour d’eau car même si les chiens boivent moins avec le BARF qu’avec les croquettes, ils boivent quand même… Ou alors se baignent dans les gamelles d’eau placées en hauteur. Certaines gamelles sont remplacées en vue d’être nettoyées et désinfectées.

Préparation des rations du soir

L’heure tournant, il est temps de sortir le BARF du congélateur et de sortir celui du frigo pour les gamelles du soir. Et d’enchaîner sur la distribution du goûter.

À part le dimanche où ils ont des proies entières, le menu des autres jours est basé sur du BARF mixé. Certains « puristes » trouveront sûrement à redire mais c’est un choix volontaire pleinement justifié et qui est abordé en coaching individualisé sur lequel je reviendrai plus tard.

L’immersion « éleveur d’un jour » dans une des grandes meutes

Arrive le moment tant attendu de rentrer dans le parc de la meute gérée par Fuentes dite « Mamita ». La doyenne de l’élevage gère sa meute d’une patte de fer dans un gant de velours. Toujours juste dans son jugement, elle a aussi ses humeurs. Les confrontations sont parfois impressionnantes mais jamais elle n’a abimé le moindre chien.

Au plus près de cette meute uniquement constituée de femelles de 6 mois à 12 ans, elles viennent découvrir les individus inhabituels qui ont pénétré leur domaine. Elles sentent, inspectent et lèchent méticuleusement afin de s’imprégner de ces nouvelles odeurs. Il aura fallu attendre un bon gros quart d’heure pour que l’excitation s’apaise et que les papouilles puissent se poursuivre plus calmement.

Loin de certaines idées reçues, nos éleveurs d’un jour ont pu se rendre compte du comportement amical et affectueux de cette race qu’est le husky de Sibérie, même face à des inconnus.

Le coaching individualisé et personnalisé

De plus en plus de personnes ne se sentent plus à leur place dans leur travail bureaucratique et désirent se rapprocher de la nature ou des animaux. Afin de vérifier votre projet professionnel dans le monde canin, cette immersion est un premier pas dans la découverte du métier d’éleveur. Cependant, une demi-journée, c’est trop court pour aborder tous les aspects du métier. C’est pourquoi nous avons mis en place des sessions de coaching personnalisé pour les éleveurs qui veulent démarrer une activité professionnelle. L’encadrante ayant plus de 20 ans d’élevage, elle saura guider chacun à faire ses choix. Tout est fait à la carte car chaque individu est différent. Vous ne trouverez donc pas de longues heures de vidéos pré-enregistrées à diffuser. Les échanges se font par Messenger ou par Visioconférence. Nos premiers stagiaires terminant d’ici peu leur formation d’une année, nous reviendrons sur leur aventure prochainement.

Conclusion

Au travers de cette aventure, cette famille a pu confirmer son intérêt pour cette si belle race. Ils ont pu obtenir des réponses sans filtre à leurs interrogations afin de se forger leur propre opinion.

Alors, si vous aussi vous voulez vivre un moment magique au milieu des huskies, et devenir éleveur d’un jour, prenez contact avec Muriel afin de connaitre les prochaines dates disponibles.

Merci aux éleveurs d’un jour pour leur gentillesse et les moments agréables passés ensemble.

Traceur GPS pour chiens par Tractive
Ultra Premium Direct, croquettes premium françaises direct usine
SantéVet, assurer son animal, c'est pas bête !
Traceur GPS pour chiens par Tractive
Bannière - Ultra Premium Direct
SantéVet, assurer son animal, c'est pas bête !
previous arrow
next arrow
Naku, c’est de la nourriture déshydratée
Traceur GPS pour chiens par Tractive
SantéVet, vos frais vétérinaires remboursés
Ultra Premium Direct, croquettes premium françaises direct usine
WoufBox, une box adaptée à votre compagnon tous les mois
la ferme aux animaux
Naku, c’est de la nourriture déshydratée
Traceur GPS pour chiens par Tractive
SantéVet, vos frais vétérinaires remboursés
Bannière - Ultra Premium Direct
WoufBox, une box adaptée à votre compagnon tous les mois
la ferme des animaux
previous arrow
next arrow

blank

Vincent Duvernet

Passionné d'informatique, d'électronique et d'animaux. J'expérimente des projets personnels alliant ces 3 domaines. J'ai passé plusieurs formations en génétique pour étendre mes compétences.

0 Comments

Laisser un commentaire

Avatar placeholder