Je me promenais tranquillement sur la toile, prenant une pause nonchalante et nécessaire après 2 h d’intense rédaction. Voilà que mon Gmail clignote : « Tiens un message du chef ! » Le chef, c’est Vincent. Et là, il me pose la colle de cet article : doit-on, oui ou non, ébouter le poil des coussinets de nos toutous ? En gros, la mission, si je l’acceptais, j’avais 4 h, montre gousset en main, pour la réaliser. Je me trouvais de toute façon dans l’obligation de l’endosser. Bon, j’espère juste que mon ordinateur ne va pas disparaître avec le message si je dépasse d’une minute le chrono ! Alors, oui, je vous le présente à la rigolade, mais cette question se révèle tout de même importante. Car elle concerne, l’air de rien, la santé de nos chiens, qu’ils soient nordiques ou pas !

Poils et coussinets, la santé de leurs pieds

C’est grâce à l’une de nos internautes sur le groupe « Passionnément Husky » que cette question est revenue à la charge. Nos toutous sont velus, bon, hormis les chiens nus du Mexique, mais n’en connaissant pas personnellement, je ne sais s’ils possèdent le pied moustachu. Le pelage a, pour la plupart de nos compagnons, une fonction de régulateur thermique, en particulier si leur toison est constituée de poils et sous-poils. Mais à quoi sert exactement le poil entre leurs coussinets ? Est-il un régulateur de température, une protection, une décoration ?

Clairement, je ne détiens pas de réponses pour l’incidence sur la température corporelle ni sur le côté ornemental. Il reste que pour nos Nordiques, qui sont des chiens de travail, l’entretien et la vérification de leurs coussinets, qu’ils soient actifs, très actifs ou pas apparaît primordial.

Prendre soin de leurs pattes commence donc par des coussinets entretenus et soignés s’ils le nécessitent. Et la coupe des poils découle à la fois de leurs occupations, de la saison et de leur âge. En effet selon que votre chien sera dynamique ou pas, que vous lui accordiez de longues promenades ou pas, le poil s’usera naturellement, ainsi que ses griffes. Ainsi, pas de contrainte de jouer du ciseau ou du coupe griffe. À ce propos, mieux vaut confier la manucure des griffes à un toiletteur ou à votre vétérinaire lors de la visite de rappel de vaccins. En effet, cet acte peut se révéler dangereux pour votre animal si vous les coupez trop court.

Des coussinets en béton !

Lorsque votre chien se sent mal dans ses coussinets, ce n’est pas forcément un problème psy’, mais bien plus souvent un souci physique.

Avant toute chose, et après chaque promenade, vérifiez l’état des papattes, coussinets inclus. Restez attentif à ce qu’aucun épillet ne se soit glissé entre leurs semelles intégrées. Si vous en débusquez un, retirez-le avec une pince à épiler avant qu’il ne provoque blessure et infection. Épines de ronces peuvent aussi se planter dans leurs pattes à l’été, lors des fauchages en bordure de routes. Même si elles sont broyées, certaines épines jouent les prolongations.

Les coussinets de nos chiens nordiques sont comme nos plantes de pieds, à la fois souples et dures, ils sont leurs chaussures sur mesure pour s’ébattre dans la nature et pour pratiquer promenades et sports avec nous.

Comment en prendre soin ?

Lisses et doux lorsqu’ils sont encore de petites boules tendres, les coussinets développent leur corne de protection au fur et à mesure que le chiot grandit. Résistante mais fragile, il faut donc prendre soin de ses plantes de pied en fonction de l’activité de votre chien :

  • Si votre chien sort peu et se la joue pépère roi du jardin, une lotion tannante pour épaissir la peau sera nécessaire
  • Des coussinets trop secs ou une marche sur le bitume : hydratez-les ! Non pas le chien, les coussinets. Enfin, si ! Hydratez les deux.
  • L’été, préférez les excursions à la fraîche si vous résidez en ville et essayez de ne pas le promener que sur le macadam, en toute saison.
  • Bien évidemment, même si vous prenez soin de ses « pattounes », votre chien ne sera jamais un fakir, évitez les raids sur les tessons de verres ou les coquillages acérés.
  • Enfin l’hiver, essuyez-les « papattes » afin d’ôter le sel de déneigement qui n’est guère une cure appropriée à la santé de leurs pieds.

Et le poil des coussinets alors ! On le coupe ou pas ?

En effet, la question demeure. Elle est fonction de votre chien, de son activité et de la saison.

Si votre toutou pratique régulièrement promenades et sports, griffes et poils s’usent, vous permettant ainsi de ne pas devenir barbier de pattes de chien.

Votre animal est plus sédentaire, son poil long entre les coussinets peut laisser pénétrer des épillets qui entraîneront blessures et infections. Il faut alors les raccourcir.

En hiver, et contrairement à ce que l’on pourrait penser, si leurs coussinets se prennent pour des hippies hirsutes, il faudra également opérer une coupe franche. En effet, des glaçons peuvent se former et les meurtrir. Il vaut donc mieux prévenir que guérir, une fois encore.

En été, les poils des coussinets protègent votre chien des sols chauffés par le soleil. Pierre, sable, goudron peuvent provoquer des brûlures importantes.  Les poils jouent ici à fond leur rôle de protection. Si toutefois le goudron fondu a recouvert ces jolies défenses vous n’aurez d’autre choix que de les couper. Il vous faudra donc être encore plus attentif aux promenades suivantes aux coussinets de votre toutou.

Pour nos chiens âgés, dont la baisse d’activité n’autorise plus l’usure du poil entre leurs coussinets. Afin de leur éviter de mémorables glissades sur vos carrelages, la coupe ne sera pas du luxe afin de leur redonner un peu d’adhérence.

En exposition, vous pouvez être tenté de les couper par soucis esthétique : un yéti n’a pas sa place au milieu des princesses du ring. Rappelez-vous toutefois, lorsque l’on commence à couper, tout comme pour nos cheveux, cela devient une opération de maintenance régulière.

J’espère que cet article certes humoristique vous fera voir d’un autre œil les baskets intégrées de nos compagnons à quatre pattes et vous permettra d’acquérir les bons réflexes pour leur bien-être.

 

Et vous, coupez-vous les poils des coussinets de vos chiens ? Quelle technique employez-vous pour que cela reste un moment agréable de soin ?

Crédits images :

Main dans la patte ou patte dans la main ?

Empreintes

Poils et coussinets

Coussinets de champion


0 Comments

Laisser un commentaire