On le sait, nos nordiques ont besoin de se dépenser, comme tous les chiens sportifs, pour être heureux. Mais est-il vraiment nécessaire de passer plus de 4 h par jour sur les chemins et sentiers pour leur équilibre psychique et physique ? Quelle est la durée de promenade idéale pour nos huskys, samoyèdes, malamutes… ? 

Un petit tour sur cette idée reçue du loulou qui ne serait bien dans ses pattes qu’en tirant sur sa laisse ou sur un traîneau H24.

La race de votre chien influe sur son besoin d’exercice

chiens-promenade-entre-copains

Nous le savons tous, si nous décidons de prendre un chien dit « sportif » ou de « travail », il nous faudra accepter de consacrer un certain nombre d’heures par semaine à son bien-être.

Si nous n’y sommes pas prêts ou n’en avons pas le temps, préférons une race de chien moins énergique et au tempérament serein. Toutefois, certaines races, mêmes petites, se révèlent de véritables piles électriques comme le Jack Russell terrier.

En général, le chien dit « nordiques » est plutôt sportif. Si de grandes promenades lui conviennent, il faudra quand même vous résigner à courir, pédaler, investir dans une trottinette ou un kart si vous avez la chance de posséder une jolie meute. En fonction de leur race, course à pied, traction, agility ou encore dog dancing leur iront comme un gant.

Les différences physiques des chiens typés courses ou des showdogs influent également sur leurs besoins physiologiques. Si vous le choisissez chez un éleveur de chiens de travail, il demandera plus d’activités. En effet, l’éleveur sélectionne les parents reproducteurs en raison de leurs performances sportives pour proposer des chiots génétiquement prédisposés à être de grands compétiteurs.

A contrario, le chien de beauté est réputé plus calme, pourtant ce n’est pas toujours la réalité. Sans oublier qu’à cela s’ajoute la personnalité de l’animal. Certains seront des pantouflards (enfin presque), d’autres super actifs.

Soyez réguliers et variez les plaisirs !

La régularité est le maître mot d’une relation harmonieuse entre un propriétaire et son animal de compagnie. En particulier quand ils sont chiots, des promenades routinières, à heures fixes, leur permettent d’apprendre à gérer leurs sphincters et leur énergie. Ces activités les protègent également, chiot ou adulte de l’anxiété et leur évitent de devenir craintif.

Il en va de même lorsqu’ils deviennent adultes, leur offrir des sorties et des activités sportives suivies est nécessaire. Vous devrez donc trouver le juste équilibre chaque semaine en fonction de vos propres disponibilités et des besoins de votre animal.

De plus, prenons conscience que toutes les pérégrinations ne se valent pas.

promenade-en-laisse

Vous sortez votre chien en laisse ? La promenade devra être longue et de préférence active pour lui apporter un réel bien-être. Cependant si votre compagnon de quatre pattes s’arrête toutes les 3 minutes pour humer l’air du temps, il aura encore beaucoup d’énergie à dépenser, même après 3 heures de marche. Choisissez des lieux moins appétant en arômes et pratiquez la marche active pendant une demi-heure à une heure, 2 fois par jour. Peut-être cela suffira-t-il ainsi à le rendre super cool dans ses patounes. N’oubliez pas de diversifier les circuits de promenade autant que possible.

Sans laisse, votre chien pourra vaquer et courir en fonction de son désir — ou presque — la sortie lui permet alors de se dépenser selon son besoin. Néanmoins si votre loulou, husky ou non, a des soucis de rappel ou préfère visiter le pays seul, cela ne sera pas sans risque.

Jeux ou sports en complément de promenades plus courtes

Les jeux aideront aussi votre loulou à canaliser sa belle énergie. Mais encore une fois, tout dépend de sa personnalité et de son entrain.

Je le vois chaque jour avec Snow quand je compare avec ses prédécesseurs Inuit et Ontario. Sur mes 3 huskys, un seul était vraiment « pantouflard » et préférait 2 heures de promenades par jour à une heure de VTT, 😉. Ontario n’était guère joueur non plus, alors que Snow adore courir après la balle, le frisbee, les rondins de bois…

husky-promenade-sans-laisse

Vous n’avez pas pour autant besoin de pratiquer un marathon pour le rendre heureux, ça, c’est la bonne nouvelle pour les moins sportifs d’entre nous. 30 à 40 minutes de vélo, de trottinette, de courses à pied 3 fois par semaine peuvent satisfaire au bien-être d’un loulou exigeant. Si votre animal n’est pas rassasié, passez à une heure. Si c’est un grand sportif, vous gagnerez à prolonger ces sorties.

Et rappelez-vous, qu’importe la taille, la race et la personnalité de votre chien, un jardin même de 2 hectares ne suffit pas à assurer son équilibre physique et psychique. Que vous résidiez en maison, en appartement, la promenade lui permet de découvrir de nouvelles odeurs, participe à sa socialisation tant avec ses congénères qu’avec nous.

Bon, mais finalement, quelle durée idéale de balade par jour pour un chien bien dans vos baskets ?

En moyenne, pour un loulou adulte plein d’entrain, si vous ne lui proposez pas d’activités sportives comme le canicross, bikejoring, canitrottinette ou kart : 2 heures par jour minimum.

De mon côté, hors crise sanitaire exceptionnelle comme celle que nous vivons, je promène Snow un petit quart d’heure le matin, une heure dans l’après-midi et le soir c’est à minima une heure. J’essaye d’alterner des moments où il vagabonde pour humer les parfums enivrants qui l’assaillent et des moments de marche active qui corresponde à son rythme.

À cela j’ajoute une demi-heure à une heure de jeu, particulièrement en cette période.

Enfin, n’oubliez pas que votre chiot aura besoin de plusieurs petites promenades par jour :

  • 15 à 30 minutes de 3 à 6 mois ;
  • 30 à 45 minutes de 6 à 12 mois.

Combien de fois et de temps par jour promenez-vous votre compagnon canin ? Quel sport partagez-vous avec lui ?

Crédits images

Husky sur la plage : De Sbolotova

On s’amuse avec les copains : De Olena Polianychko

Une promenade moins sportive pour le maître ? : De eanstudio

Categories: Mode de vie

0 Comments

Laisser un commentaire

blank