On a tous cette impression d’être complètement largués quand on parle vaccins. Heureusement que le vétérinaire est là ! C’est grâce à ses annotations voir même parfois à ses lettres de rappel, qu’on a plus qu’à prendre rendez-vous et motiver Médor ! Le but de cet article sera de vous aider à y voir plus clair : est-ce obligatoire en France ? Quand ? À quelle fréquence ? Pour quelles maladies ?  Et autant d’autres questions que vous vous êtes sûrement posé un jour.

En route Marcel !

Qu’est-ce qu’un vaccin ?

Un vaccin, c’est le fait d’introduire dans l’organisme un microbe diminué ou mort, en petite quantité pour stimuler le système immunitaire et le forcer à créer une défense. Ainsi, une fois de nouveau en contact avec ce vilain microbe, il sera apte à mieux se protéger. C’est ce que l’on nomme la mémoire immunitaire. C’est un peu comme un « Pokedex », en fait … une fois qu’on sait contre quoi on se bats, on peut mieux réagir.

Un vaccin n’empêche pas l’animal de contracter la maladie, il est là pour armer le système immunitaire afin de l’aider à lutter contre. Cela peut se faire dans le silence total, mais il arrive parfois que la bataille se fasse ressentir et que votre animal déclare des symptômes. Dans de rares cas, des effets secondaires peuvent apparaître après l’injection : fièvre, démangeaisons, gonflement local, etc . Mais cela disparaît généralement dans les 24h. Pas de raison de s’alarmer, car n’oubliez pas qu’à cet instant précis, ce sont les défenses de votre chien qui sont en alerte et qui se mettent au travail.

 

vaccins-une question-de sécurité

La sécurité avant tout.

 

 Les vaccins sont-ils obligatoires en France ?

Pas obligatoires mais vivement conseillés !

En France, sans parler des chiens de 1ère et 2ème catégorie pour qui la loi est différente, il se peut que certains vaccins soient exigés  :

  • Placement en pension,
  • Participation à des rassemblements canins en club ou non (Agility, obéissance, attelage, etc .)
  • Si vous sortez du territoire.

 

vaccins-obligatoires-ou-pas-en-france

 

Quel vaccin pour quelle maladie et à quelle fréquence ?

 

yuma-wolf-of-sibalt-husky-veut-tout-savoir-des-vaccins

« On t’écoute ». Yuma Wolf of Sibalt.

 

Allez ! On est parti pour rentrer dans le vif du sujet, celle que je préfère le moins, la partie où on s’embrouille tous plus ou moins … On va faire au plus simple pour que tout cela reste clair pour tous.

 

 

 

 

 

1. CHPPi ou DAPPi

rassemblements-vaccins-chiens

Rassemblement de Canikaze84. Vaccins à jour pour tout le monde

 

Ce sont deux vaccins identiques et commercialisés par deux laboratoires différents. La primo-vaccination se fait sous forme de trois injections, une à 8 semaines, une à 12 et la dernière à 16 (nouvelles recommandations), suivit du rappel 1 an après. Pour la suite, le protocole s’est assouplit et préconise une injection tous les deux ans.

 

 

 

Ils incluent :

  • La maladie de Carré « C » ou « D » :

C’est un virus de la famille de la rougeole, il est très contagieux et provoque des séquelles neurologiques pouvant aller jusqu’à la mort. Plusieurs souches existent et aucun traitement à ce jour n’est réellement efficace.

  • L’hépatite de Rubarth « H » ou « A » :

C’est un virus contagieux et pouvant être mortel. Pour suivre l’évolution des symptômes en phase bénigne : une fatigue intense suivit de fièvre et de diarrhée.

En phase aiguë : vous verrez un chien apathique, avec de la fièvre et une inflammation des amygdales, et des muqueuses vraiment très rouges. Suivit par des vomissements, de la diarrhée, ou parfois les deux. Les organes internes suivront avec un foie plus gros et douloureux et tous les problèmes qui peuvent en découler. Sachez qu’environ 20% des chiens y succombent et si loulou a de la chance, il lui faudra du temps pour se remettre d’aplomb.

  • La Parvovirose »P » :

epidemie-de-paresse

Je trouve que cette image représente bien une épidémie ou une hécatombe … (humour).

C’est un virus assez résistant qui peut survivre des mois voire des années dans l’environnement. C’est une gastro-entérite virulente accompagnée de sang dans les selles et de fièvre la plupart du temps. Cette maladie est observée sous forme d’épidémie, et fait beaucoup de mort surtout chez le chiot et le chien âgé. Vous l’aurez compris, l’évolution est relativement rapide, souvent foudroyante !

 

  • Para-influenza -une souche de la toux du chenil* – « Pi » :

La contamination se fait directement de truffe à truffe, et même si cela se soigne parfaitement avec le traitement adéquat, il se peut que cela mette du temps à disparaître (plusieurs semaines). Les symptômes sont majoritairement des troubles respiratoires, et dans certains cas plus sérieux, vous observerez un état de fatigue et de la fièvre.

rencontre-entre-toutous

Rencontre standard entre deux chiens. La meute du Ventoux

*Pour les autres souches de la toux du chenil, c’est juste en-dessous.

 

2. TC pour la toux du chenil

Pour ce cas, il existe deux moyens de vacciner son chien et qui contiennent deux souches ainsi que celle présente dans le vaccin « Para – Infuenza » :

  • La voix nasale qui s’effectue à partir de trois mois en une seule fois avec rappel tous les ans. La protection est généralement optimum 4 jours après :  le fait de l’injecter par le nez permet au vaccin de passer par les muqueuses et de stimuler le système immunitaire plus rapidement.
  • La voix veineuse, dès 3 mois également qui se fait en deux injections à intervalle de 15 jours, puis, un rappel tous les ans. Efficace dans un délai de 3 semaines.

 

3. Le L pour leptospirose

C’est un vaccin qui a pas mal évolué au fils des dernières années … Après quelques problèmes de taille rencontrés avec le L4 chez nos compagnons de 4 pattes, ils ont revu leur formule durant l’année 2019. Selon le nombre de souches traitées, vous pouvez donc lire L4 (4 souches), Lmulti (3 souches) et L2 (2 souches) sur la petite étiquette. La primo-vaccination se fait à 3 mois, suivit d’une a deux injections supplémentaires à un mois d’intervalle. Le rappel reste annuel.

leptospirose-attention-aux-eaux-stagnantes-

Les eaux stagnantes favorisent grandement sa résistance.

La leptospirose est une bactérie microscopique vivant dans l’environnement. Ce sont les animaux sauvages (rats, ragondins, hérissons, sangliers) qui la « porte » dans leurs reins et viennent la déposer en urinant. La bactérie va survivre plus facilement dans les milieux humide (étang, mare, cours d’eau, flaques d’eau …). Cela se transmet de l’animal à l’homme et c’est souvent mortel. Les signes cliniques sont : de la fatigue, un manque d’appétit, des vomissements et de la fièvre.

 

4. R pour la rage

Depuis 2014, c’est le passeport de votre compagnon qui servira d’historique pour la vaccination anti-rabique.

La primo-vaccination est injectée à partir de 3 mois (et valide au bout de 21 jours), avec un rappel 1 an après. Pour la suite, c’est la que ça se corse ! C’est un peu en fonction des formules et donc, des fabricants :

  • tous les 3 ans maximum pour les vaccins Versiguard Rabies, Versican Plus L4R et Rabisin
  • et 1 an pour les autres.

La rage est un virus incurable et mortel, transmissible lui aussi du chien à l’homme, il se transmet via la salive et même si il ne fait plus de dégâts en France, les risques ne sont pas à écarter (importation illégale de chiens étranger sur le territoire).

Il existe deux formes de rage :

  • La forme furieuse : le chien va commencer par se mettre à l’écart voir se cacher. S’en suit  hallucinations, démangeaisons violentes puis la démence à proprement parler avec agressivité, morsures etc. La vie du chien s’achève alors suite à une paralysie progressive qui va finir par l’asphyxier.
  • Puis la forme paralytique : couramment appelé la rage « muette » de par le fait que la paralysie survient directement avant tout autre symptôme.

 

Dans les deux cas, le symptôme le plus emblématique de cette maladie, à savoir la bave abondante, est due à la paralysie. Le chien ne pouvant plus déglutir, le tout s’agglutine alors dans sa mâchoire.

rage-de-calins

Une image représentant bien l’agressivité (humour)

 

5. La piroplasmose

Elle n’est pas obligatoire. C’est au maître de décider s’il est nécessaire ou non en fonction des risques liés à l’environnement, des lieux de promenade, de loisirs etc. C’est une maladie transmise uniquement par la salive des tiques, et potentiellement mortelle si ce n’est pas prit à temps.

La primo-vaccination se fait à l’âge de 6 mois, suivit de deux injections à 3 semaines d’intervalle. Le rappel peut lui s’effectuer tous les deux ans.

Les symptômes sont de la fièvre, une perte d’appétit, des urines foncées et des muqueuses jaunes. En prévention, vous pouvez traiter votre compagnon contre les parasites de façon naturelle ou chimique, ça c’est un autre débat !

piroplasmose-abbatement-un-symptome

 

6. Leish pour la leishmaniose

C’est une maladie bien connue de tous. Elle sévit dans de plus en plus de régions dû au réchauffement climatique. Elle continue de faire de nombreuses victimes chez nos canidés. Le vaccin est disponible depuis 2011 et se fait sur votre bon jugement à partir de 6 mois en 3 injections espacées de 3 semaines et les rappels annuels par la suite. Opérationnel 4 semaines après la dernière injection. Ce vaccin reste coûteux et les vétérinaires* le conseillent fortement sur les départements les plus touchés.
*Il est recommandé de faire le test de dépistage avant l’injection.
husky-au-repos

La contamination

La contamination se fait par transmission vectoriel même si c’est aussi possible de chien à chien. Le coupable ? Le phlébotome femelle ! Une sorte de petit moustique qui ne se gêne pas pour laisser une trace de son passage !
Le chien peut très bien lutter contre la maladie sans la déclarer – cas peu fréquent -, comme la déclencher. Il a été prouvé que certaines races se défendent mieux que d’autres. Une piste à creuser pour les scientifiques ?

Dans tous les cas, cette maladie est un long combat pour son porteur avec une fin complexe à gérer, autant pour le chien que pour le maître :

  • Trouble cutané ;
  • Perte de poil ;
  • Ulcère ;
  • Pustule ;
  • Saignement de nez ;
  • Boiterie ;
  • Griffes longues ;
  • Coussinets épais ;
  • Perte appétit.

Au plus grave du développement de la maladie, anémie, insuffisance rénale, diarrhées chroniques se déclarent.

Peut-on soustraire nos loulous à la vaccination ?

vaccins-protection-du-chien

Roulez jeunesse ! ça rigole pas chez les Trail Dog Aventure

Pour les plus frileux vis à vis des vaccins, ceux qui pensent que les protocoles sont bien trop lourds, il existe des possibilités d’éviter la sur vaccination.

Des tests sérologiques peuvent établir le niveau d’anti-corps présents dans le sang de votre chien et déterminer l’immunité de loulou. N’hésitez pas à en parler avec votre vétérinaire.

 

Les coûts

Pour ce qui est des tarifs, c’est en fonction des cliniques et des régions. Généralement vous pouvez avoir des forfaits pour plusieurs vaccins ou même bénéficier de tarifs « famille nombreuse » si vous avez plusieurs loulous !

CHPPi ou DAPPi + L + R : ~60 euros

Toux du chenil : ~10-20 euros intranasal ou ~10-20 euros en intra-veineux

Piroplasmose : ~70 euros

Leishmaniose :  ~200 euros

N’hésitez pas à nous faire part des tarifs pratiqués dans votre région selon les vaccins afin d’avoir un panel plus précis des tarifs pratiqués pour chaque vaccin.

 

En résumé

En gros, les vaccins ce n’est pas compliqué, mais faut pas se mélanger les pinceaux ! Si je peux vous donner une astuce (oui, parce qu’avec 6 chiens, c’est pas de tout repos), je me fait des tableurs inspirés des fiches cyno-sanitaire afin d’avoir un visuel rapide et logique sur les prochaines dates de rappel et sur quels vaccins faire et ne pas faire.

Si votre clinique vétérinaire est à la pointe de la technologie, vous pouvez lui demander d’activer l’envoi de SMS à l’approche d’une date de rappel, ou de vous adresser un courrier par voie postale.

Dans le cadre d’une amélioration de cet article, nous vous invitons à nous faire parvenir les informations que je n’aurai pas pu coucher sur le papier. Je pense à ce nouveau vaccin contre la leishmaniose en une injection qui pourrait bien arriver sur le marché, si ce n’est déjà le cas? J’espère que vous y verrez plus clair à présent dans le calendrier des vaccinations de votre compagnon. Si ce n’est pas le cas, n’hésitez pas à me poser vos questions !

 

huskys-trail

Merci pour votre attention !

En savoir plus sur les différents vaccins et maladies de nos chiens

La vaccination chez le chien 

Leptospirose

La piroplasmose ou babésiose

La leishmaniose

Crédits images :

Image à la une par Pressmaster

Rassemblement Canikaze84 : Bérénice Creusot

Trail Dog Adventure en action : François Boussiquet

Le reste des images : bibliothèque personnelle de Morgane Wolfram