L’été est là, les vacances aussi ! C’est le moment de prendre le large, de partir plonger dans le bleu de la mer et profiter de la brise marine pour vous rafraichir en famille. Pour ceux qui ont la chance de pouvoir partir sur les côtes Françaises avec « Médor », voici les précautions à prendre lors de vos sorties plage.

huskys-courent-plage

Marie Sempietro

1. Les lieux adéquats.

chien-devant-panneau-plage-interdite

Nico Mzr

Assurez-vous d’aller sur un endroit de baignade qui accepte les chiens. C’est toujours un peu délicat de trouver une plage acceptant les poilus, et cela même en dehors de la belle saison.

Si vous avez un doute, l’office du tourisme pourra vous renseigner. Petit bonus, des sites fiables existent et vous permettront d’éviter une amende.

 

En ce qui concerne l’emplacement, Il faudra absolument un coin d’ombre pour permettre au chien de se reposer sans être en plein soleil même à des heures plus fraîches. Les coups de chaud arrivant aussi en étant protégé, mieux vaut prendre ses précautions !

2. Les accessoires.

husky-se-prelasse-sur-un-rocher-mer

Florent Raffaud

On sait parfaitement qu’emmener son chien, c’est emmener un enfant de plus et par conséquent, ses affaires ! Alimentation, carnet de santé, jouets, couchage, traitement potentiel, et penser à la validité de ses vaccins et de ses antiparasitaires !

 

 

 

Mais revenons à sa sortie plage !

La base de tout reste la laisse/longe et le collier. Mais pas que ! Un récipient qui pourra accueillir de quoi hydrater loulou ne sera pas de trop. Pensez également aux sacs à cacas et à la trousse de secours qui font quasiment partie des « indispensables ». Il existe des gilets rafraîchissants pour aider le chien à ne pas monter trop vite en température et des gilets de sauvetage qui l’aideront à flotter en cas de faiblesse !

gilet-nage-chien

Simon Sant

Petit rappel : Le respect des lieux que l’on fréquente passe par le respect de l’environnement, que ce soit pour les déchets humains, comme pour les déchets canins !

3. Les principaux dangers.

On va commencer par vous rappeler qu’en fonction des températures, une sortie sur la journée même en restant avec ses maîtres, peut être un calvaire pour l’animal. Soyez raisonnables et demandez-vous si votre chien ne serait pas mieux au QG plutôt qu’au milieu d’une foule d’inconnus, et en pleine cagne ? Privilégiez des horaires à la fraîche pour lui faire vivre cette aventure !

dangers-plage-precautions

Florence Querlier

La déshydratation ou le coup de chaud :

Cela coule de source, mais c’est très fréquent, un coup de chaud peut arriver même sans aller en bord de mer. Pour éviter cela, pensez à lui proposer de l’eau douce à température tempérée, par petite quantité et fréquemment. On y pense pas, mais le laisser boire sans fin est néfaste pour son bedon. En plus de ne pas être économique, cela peut provoquer un retournement d’estomac.

Le sable chaud, un danger que l’on oublie :

Vérifiez régulièrement les coussinets de votre compagnon. Le sol, que ce soit le sable ou les galets chauds (parfois même brûlants) peuvent occasionner des brûlures très inconfortables pour lui.  Il existe des crèmes hydratantes et/ou réparatrices à base d’aloe vera, qui vous permettrons de palier à cela. Mais vous connaissez le vielle adage qui dit « mieux vaut prévenir que guérir » ! D’autant que nos plages ne sont jamais très propres. Certains objets coupant peuvent aussi venir causer de plus ou moins gros désagréments.

pied-femme-patte-chien-salbe-chaud-plage-confiance

Marie Lilas

Les habitants marins :

husky-plage-coucher-de-soleil

Marie Damais

Et oui, comme tout environnement, vous serez confrontés aux animaux vivants sur ce lieu. On pense aux méduses, aux oursins, et autres petites bêtes avec des moyens de défenses contraignants pour vous et douloureux pour loulou. Pensez donc à bien vérifier les endroits où vous laisserez vadrouiller votre animal. Le respect de la faune locale est un devoir à prendre au sérieux.

 

Votre chien et les précautions à prendre avec l’eau de mer :

Pour commencer, je vous rappellerai de ne jamais forcer un chien qui n’aime pas l’eau à se baigner. Ne coupez pas ce lien de confiance entre lui et vous, et respectez ses peurs ou travaillez dessus intelligemment.

chien-joue-vagues-plage-precautions-avec-eau-de-mer

Eleonore de Mol

Lors de vos jeux endiablés ou non, faites en sorte que votre bien aimé ne boivent pas d’eau de mer. Évitez les jeux trop intense pour lui qui seraient également susceptibles de lui faire « boire la tasse ». Pourquoi ? Tout simplement parce que l’eau de nos plages est pleine de mauvaises bactéries en plus d’être pleine de … sel. Élémentaire me direz vous ! En pensant bien faire faire ou en négligeant ce fait, vous faites encourir à « kiki » des problèmes de santé ! Vomissement, diarrhée, déshydratation, hyper salivation, intoxication, œdèmes cérébraux, et parfois même, la mort ! Mais nous y reviendrons plus tard ! D’ailleurs comme pour toutes activités, pensez à nourrir votre chien 3h avant minimum pour limiter encore une fois, les retournements d’estomac.

chien-boit-eau-de-mer-danger-pour-sa-santé

Loanne Cannelle

L’après coup :

husky-joue-bois-flotte-plage

Marlene Kerebel

Une fois la baignade finie, rincez votre chien à l’eau claire. N’attendez pas qu’il se nettoie lui même au risque de lui faire ingérer trop de sel. Prenez les devants et débarrassez-le de ce sable, de ce sel et de toute autre saleté qui pourrait se cacher dans sa robe. Pensez également à le sécher du mieux que vous pouvez pour ne pas favoriser de problèmes cutanés. Le chaud et l’humidité n’ont jamais fait bon ménage niveau pelage. Nous avons souvent une recrudescence de hotspot et autres irritations cutanées avec ce fameux combo !

 

 

4. Dans le détail, les réels danger de l’ingestion d’eau de mer pour nos chiens ?

husky-plage-cerf-volant

Laure Goumy

L’eau de mer contient environ 35 grs de sel par litre, ce qui fait vraiment beaucoup trop pour l’organisme. La dose toxique pour un chien est de 4 grs/kg de chien. Le corps est une machine bien structurée, il tentera par tous les moyens, d’éliminer via les urines. Malheureusement, ça peut aller très vite.

Généralement l’intoxication s’arrête au premiers symptômes. Vomissement, diarrhée, fatigue.

 

 

 

Mais si on pousse le vice, viennent après les troubles neurologiques :
Le chien n’a pas une démarche normale
Il est déshydraté et va se ruer sur une gamelle d’eau pour boire frénétiquement (risque d’œdème cérébrale à cause du sel)
Avec de possibles convulsions et une possible léthargie

Dans certains cas, la mort peut être une finalité.

Si les premiers maux apparaissent, stoppez toutes activités, mettez le chien au repos, hydratez-le avec de petites quantités d’eau douce régulières, et faites lui faire un jeûne de 24 heures.
Vous pouvez également lui donner des probiotiques ou du charbon végétal pour aider le bedon à se stabiliser et à régler les troubles digestifs. Surtout, si cela persiste ou s’aggrave, pitié, -> vétérinaire !!!!!!

husky-gris-se-promene-bord-de-mer

Anna Sv

4. Conclusion.

En réponse à la question contenue dans le titre, vous êtes seul juge. Tout dépendra de votre chien, de votre dextérité à contrôler tous ces paramètres, et bien sur, de votre logique quant à la situation.

husky-courant-plage

Nico Mzr

5. Petit rappel.

huskys-repos-mer

Marie Sempietro

Une recrudescence d’abandon survient souvent avant et pendant la période des vacances. Si vous ne pouvez pas emmener « Médor » avec vous, faites le garder par un ami proche, un membre de la famille ou part un professionnel.

 

 

Dog sitter et pension canine seront ravis de prendre soin de votre protégé pendant ces périodes !

Un animal n’est pas un objet ! STOP à l’abandon.

Solen Semperez


0 Comments

Laisser un commentaire

blank