fbpx

Perdre son animal est bien souvent aussi difficile que de perdre un membre de sa famille parce qu’ils font le plus souvent partie de celle-ci.

Désemparé, hébété, il nous faudra toutefois, en plus de gérer cette peine immense qui va nous submerger, penser au lieu où nous voulons son dernier repos. Forcément, dans le chagrin et l’urgence, puisque l’on les croit toujours éternels, on choisit parfois un dénouement que l’on regrette plus tard.

Même s’il est fort désagréable de parler de ce dernier moment d’une vie riche de partage, décider et savoir comment aujourd’hui, vous permettra de choisir la solution la plus appropriée pour l’ultime voyage de votre compagnon. Incinération, cimetière pour animaux ou jardin sont les options qui s’offriront à vous.

L’inhumation dans le jardin familial

D’aucuns vous diront que c’est totalement interdit : en fait non mais il y a des règles … Et devant la perte brutale ou pas de votre animal (on a beau les voir vieillir, on ne s’y attend jamais), il est important de connaître ce que la loi vous permet ou pas.

Selon l’article L226-2 du code rural, vous pouvez enterrer votre animal de compagnie dans votre jardin, s’il pèse moins de 40 kg, mais ce n’est pas la seule exigence, il faudra également :

  • Que le terrain vous appartienne, vous devez en être le propriétaire.

    ontario2

    Ontario, 13 ans

  •  Ne placez jamais son corps dans un sac plastique, enveloppez-le dans un linge ou installez-le dans une boîte en bois ou en carton.
  •  Le trou doit être profond de 1mètre 30 afin d’éviter que d’autres animaux ne viennent déterrer le cadavre.
  •  La dépouille doit être recouverte d’une couche de chaux vive.
  •  Enfin, votre terrain ou votre jardin doit être suffisamment vaste pour que l’endroit où vous allez inhumer l’animal se trouve au moins à 35 mètres des premières habitations et autres points d’eau (puits, sources, ouvrages de captage ou d’adduction des eaux d’alimentation) (Article 98 du règlement sanitaire départemental).

Comme vous le voyez, si vous habitez en zone rurale, il vous sera bien plus facile d’enterrer votre compagnon auprès de vous. Il sera bien évidemment plus difficile de le faire si vous résidez en ville ou en zone urbaine ou si votre chien fait plus de 40 kg.

Et pour un chien de plus de 40 kg ?

Pour un chien de plus de 40 kg, la situation se complique et ce que je vais vous relater ici risque de vous choquer, ou de vous blesser, mais c’est la loi.

Toujours selon l’article du Code rural L.226-6, il est interdit d’enterrer un animal de plus de 40 kg dans son terrain ou son jardin. Vous devrez faire appel à un équarrisseur (leurs adresses sont normalement disponibles dans votre mairie) pour sa dépouille dans un délai de deux jours francs (ce qui ne veut pas dire 48 h). En cas d’infraction, vous serez passible d’une amende de 3750 €.

 

goodon-loupsantarctique-1001-nordiques

Pépette sur la terrasse

Madame Grégoire, Directrice de la Communication de la société Atemax, a pris le temps de répondre à mes interrogations concernant les chiens de plus de 40 kg.

Dans ma région, c’est donc vers eux qu’il vous faudra vous tourner. Habilité au ramassage pour les élevages et les mairies, l’équarrisseur peut également prendre en charge la dépouille de l’animal d’un particulier. Le montant dépend de la localisation :

  • Distance entre le centre de traitement et votre domicile.
  • Le département où vous résidez.

En moyenne, le tarif pour un enlèvement est compris entre 50 et 65 €.

ontario1-1001nordiques

Pour les joindre en cas de décès de votre animal de compagnie, la société vous conseille de passer par leur service web, de vous inscrire, de « passez commande » et de choisir l’article « animaux de compagnie ». Vous pourrez régler par carte bancaire.

La collecte sera planifiée après ces opérations dans un délai de deux jours francs* (en effet, les jours fériés, samedi et dimanche ne sont pas pris en compte dans ce délai, voir le tableau ci-joint).

 

delai-enlevement-1001-nordiques

 

 

Durant cette attente, le corps de votre chien devra être isolé et vous devrez au maximum éviter les contacts.

La société propose également des incinérations individuelles pour les chevaux et gros animaux de compagnie et peut le réaliser pour un chien de plus de 40 kg.

Madame Grégoire s’est mise en quatre pour répondre à mes questions, en particulier le transport d’un animal de plus de 40 kg chez son vétérinaire. En effet, en tant que particulier, nous ne sommes pas équipés, ni habilités pour leur transport. Il est toutefois possible si :

  • Votre animal est transporté dans un contenant étanche.
  • Si votre animal est identifiable.
  • Vous devrez l’enregistrer à la DDCSPP (Direction Départementale de la Cohésion Sociale et de la Protection des Populations) de votre région.

Cette solution me paraît plus difficile à mettre en place lorsque l’on perd son compagnon. Sachez que dans l’Orne, votre vétérinaire peut prendre en charge la venue de l’équarrisseur, il faudra vous renseigner sur le tarif auprès de ce dernier.

 

Et si je désire que mon chien de plus de 40 kg soit enterré quand même ?

 Les cimetières pour animaux sont peu nombreux en France, mais il en existe. Certains permettent l’inhumation d’animaux de plus de 40 kg, il faudra vous informer auprès de votre mairie pour obtenir leurs coordonnées.

En fonction de l’inhumation choisie, en pleine terre, en caveau, il vous en coûtera de 600 à 1000 € auxquels vous devrez adjoindre les frais de concessions annuelles (100 € environ) et une taxe d’inhumation de 10 €.

jardin-1001-nordiques

Un jardin

Ces prix peuvent également grimper si vous décidez de réaliser un enterrement, y ajouter une stèle, des ornements.

Certains cimetières proposent aussi un service de pompes funèbres qui viendra chercher votre chien à votre domicile.

Même si nous aimons profondément nos compagnons nous ne possédons pas tous les moyens de leur accorder d’aussi belles funérailles. L’incinération reste sans doute le moyen le plus simple, quand nous résidons en ville, de leur accorder un dernier repos.

 L’incinération comme succédané à l’inhumation ?

ciel-du-perche-1001-nordiques

Ciel du Perche

 

Certains d’entre nous penseront que l’incinération ne rend pas honneur aux belles années partagées avec nos animaux.

Pour avoir vécu les deux, je dirais que lorsque l’on s’est préparé à l’éventualité d’une incinération, faute de moyen ou d’espace, il est plus facile de rendre ce dernier hommage à nos compagnons. (Ce n’était pas mon cas, pour aucun des deux et ce ne le sera toujours pas pour le troisième, car j’aime à les croire éternels, batifolant dans les hautes herbes ou la neige).

Avec certains vétérinaires, affiliés au service Incinéris, trois possibilités d’incinération s’offriront à vous, de la crémation plurielle au service funéraire avec crémation privée.

fsheree-jones-1001-nordiques.jpg

Pépère pionce

Le plus simple, à mon sens, reste de vous renseigner auprès du vétérinaire de votre animal, il vous connaît, connaît votre chien et votre lien avec lui, il saura donc vous accompagner au plus près de vos attentes et de vos moyens.

Incinéris propose trois services de crémations dont les tarifs sont abordables pour la majorité d’entre nous. Si vos moyens restent très faibles, la crémation collective vous coûtera 55 € TTC (tarif chez mon vétérinaire) à 85 € TTC, mais vous ne pourrez pas récupérer les cendres de votre chien.

La crémation individuelle de 150 € à 180 € TTC (en région Parisienne le tarif peut monter jusqu’à 300€), vous permettra de récupérer les cendres dans une urne cinéraire. Si vous ne choisissez pas d’urne spéciale, ce sera celle incluse dans le prix de la prestation. Votre vétérinaire contactera le crématorium le plus proche, lequel prendra en charge la dépouille de votre animal et renverra ses cendres à votre vétérinaire qui vous les remettra.

Pour le moment, la législation vous concède encore de conserver cette urne chez vous (cela n’est plus possible pour les humains en France depuis 2008). Vous pouvez l’enterrer dans votre clos ou même disperser les cendres dans un jardin privé ou dans le jardin du souvenir d’un cimetière animalier. 

Vous pouvez également opter pour un service de crémation privé d’un montant de 270 € TTC.

ontario-10-ans-1001-nordiques

Ontario, 10 ans.

Ce service, que vous commanderez à votre vétérinaire, prend en charge l’animal défunt chez votre vétérinaire jusqu’au crématorium. Vous serez accompagné tout au long de ce service funéraire. Votre animal sera préparé afin que vous puissiez lui rendre un dernier hommage, enfin ce sera le moment de la crémation. Vous pourrez ensuite disperser ses cendres dans un jardin du souvenir (il n’y en a malheureusement pas dans tous les centres de crémation) ou les récupérer dans une urne écologique ou l’urne funéraire que vous aurez choisie.

Incinéris vous permet grâce à cette urne biodégradable de disperser les cendres dans le jardin ou de l’enterrer. Agrémentée d’un paquet de graines florales, vous pourrez les planter en mémoire de votre compagnon. Ainsi, il restera à vos côtés dans ce jardin où vous avez joué avec lui si souvent.

Si vos moyens ne vous permettent pas de choisir l’incinération individuelle ou l’inhumation, ne vous culpabilisez pas. Prenez le temps de vous souvenir, avec vos proches, de tous les bons moments joyeux passés avec votre animal. C’est une autre manière de leur rendre hommage. C’est une chose que j’ai vécue grâce à mes enfants lors du décès d’Ontario. Nous avons passé la nuit à nous remémorer et si ça n’enlève pas la peine, cela nous autorise à nous souvenir d’eux avec le sourire, quelques minutes, quelques heures…

Catégories : Mode de vie

1 commentaire

Incinéris, une crémation dans le respect de l'animal - · 13 avril 2018 à 12 h 59 min

[…] […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.