fbpx

L’eurasier est originaire d’Allemagne, le standard officiel de la race fut mis en vigueur le 06 Janvier 1994. Son utilisation est classée en « chien de compagnie », il peut être cependant utilisé dans différentes disciplines sportives comme l’Agility, l’obéissance rythmé et l’Obéissance.

La classification FCI :

Groupe 5 : Chiens de type Spitz et de type primitif.

Section 5 : Spitz asiatiques et races apparentées. Sans épreuve de travail.

! Ce ne sont pas des primitifs. !

Un bref historique de l’eurasier :

Par le croisement d’un Chow-Chow avec un Spitz loup fut créée en 1969 une nouvelle race canine du nom de « Wolf-Chow » (Chow-Loup). Après des croisements avec des Samoyèdes en 1973, la race fut reconnue par la FCI sous le nom de « Eurasier ».

Les croisements effectués pour obtenir l’Eurasier, sont des croisements réfléchis et contrôlés par des professionnels.

Aspect général (Standard officiel) :

Chien de type Spitz, de taille moyenne aux proportions harmonieuses et aux oreilles dressées qui présente plusieurs variétés de couleur ; la longueur du poil est telle qu’elle permet d’apprécier les proportions du corps ; l’ossature est moyennement lourde.

Comportement (Standard et point de vue des éleveurs) :

Fier, calme, bien équilibré avec seuil de réaction élevé ; vigilant et attentif sans être bruyant ; d’un attachement très marqué envers la famille de ses maîtres ; réservé envers des étrangers, sans être agressif ; sans instinct de chasse.

Pour atteindre le plein essor de ces qualités l’Eurasier a besoin d’un contact humain étroit et ininterrompu dans le cadre familial et doit jouir d’une éducation pleine de compréhension, mais rigoureuse et suivie.

L’Eurasier est un chien fier, calme etc., sans aucun doute, sur le papier. « Sans instinct de chasse » … moyennement. Beaucoup d’Eurasiers sont chasseurs de rongeurs, volatiles et autres bêtes pouvant être « amusantes » à courser.

Compréhensif, il est le chien d’agrément idéal, doux, joueur et patient. Sa santé est robuste certes, mais il faut penser à vérifier convenablement, lors d’une adoption, les tests de santé relatifs à l’Eurasier, c’est à dire les notations des radios des hanches (dysplasie), des rotules et les reproducteurs de la portée. Mais c’est aussi les tests oculaires (par un vétérinaire agréé), la thyroïde par prélèvement sanguin et testés aux laboratoires de l’école vétérinaire ainsi que le Dandy Walker, une maladie touchant le cervelet du chien et pouvant entraîner des symptômes tel que l’épilepsie.

Chaque Eurasier est différent, tous sont élevés aussi différemment. Le standard se base sur quelques spécimens plus ou moins identiques, cela ne va pas dire que tous le sont. Mais ce n’est pas pour autant qu’ils ne soient pas en accord avec le standard officiel de la race.

L’Eurasier est un chien très « pot de colle », la solitude n’est pas son plat favori mais avec un apprentissage depuis petit, il sait rester seul. L’éducation de l’Eurasier, c’est « une main de fer dans un gant de velours. » il faut s’adapter à lui et prendre de chaque méthode éducative ce qui nous parait plus adapter pour lui. Avec l’Eurasier, c’est un apprentissage sur la race mais sur soi-même à chaque instant et à chaque situation plus ou moins différente rencontrées.

L’Eurasier est un chien relativement têtu où il est facile de trouver la ficelle pour le faire craquer. L’éducation est présente à chaque instant dans la vie, ce que l’on peut dire aussi c’est la présent quasi-constante et rempli d’amour, ils sont très fort pour casser certaines règles.

Taille et poids :

Hauteur au garrot : Mâles 52-60 cm, Femelles 48-56 cm.

Poids : Mâles 23-32 kg, Femelles 18-26 kg.

L’équilibre des proportions est déterminant ; cependant les valeurs moyennes de la taille et de poids suivantes sont idéales et recherchées :

Hauteur au garrot : Mâles 56 cm, Femelles 52 cm.

Poids : Mâles 26 kg, Femelles 22 kg.

Ressenti des éleveurs :

Tous sont en accords sur un point, l’Eurasier est un chien adorable et qui passent « partout », qu’ils soient grand, petit, chiot ou senior. Il est très attaché à sa famille, sociable avec ses congénères et autres animaux s’il est habitué petit.

Cependant, l’abandon est extrêmement mal supporté par l’Eurasier.

Il ne fugue pas (ou très peu pour certains, mais comme dit plus haut, les Eurasiers sont tous différents, c’est l’éducation de chacun, le cadre de vie, son vécu, l’environnement).

Il aboie très peu ou pour prévenir de la venue éventuelle de quelqu’un à votre domicile.

L’éducation de l’Eurasier doit être quotidienne et constante. L’Eurasier est un chien très sensible, la brutalité le braque assez facilement.

Très réservé au niveau d’un inconnu.

Ce qu’il faut retenir également, c’est que chaque élevage d’Eurasier à son type « morphologie » bien à lui, des chiens grands et élancé, pleins de poils, peu de poils, moyen avec des têtes imposantes, des petites tailles, mais une chose est sûre, l’amour de chaque chien est égale, inestimable et débordante.

La passion pour cette race est indéchiffrable.

Si, au travers de la présentation de Manon Faïdô De Contrescarpe éleveuse chez Élevage des Origines de Faïd’Rone vous sentez que l’eurasier est fait pour vous, allez-y foncez.

Résumé de la race

Standard FCI : n° 291
Club de race : http://www.eurasier-club-francais.asso.fr/
Origine : Allemagne
Taille : 52-60 cm  (mâle) – 48-56 cm (femelle)
Poids : 23-32 kg (mâle) – 18-26 kg (femelle)
Longévité : 13-15 ans