fbpx

Que ce soit pour un déplacement professionnel, des vacances plus ou moins loin voire même un problème familial, la question des animaux de compagnie vient forcément à se poser. Que faire ? Doit-on ou peut-on l’emmener avec nous ? Est-ce un choix judicieux ? Doit-on le faire garder ? Est-on un mauvais maître pour autant ? Pour faire l’analogie avec les humains, est-ce une mauvaise chose que d’amener ses enfants chez leurs grands-parents ? Tout est question de point de vue. Voyons maintenant les différentes situations.

LES MOTIFS

Départ à l’étranger :

Si vous partez à l’étranger, il faut d’abord se renseigner auprès du consulat des obligations que l’animal doit remplir pour pouvoir rentrer sur le territoire mais aussi des délais AVANT le départ. Il serait dommage de rester bloqué à la frontière car un document officiel est manquant ou périmé. Il est à noter que certains documents ont notamment  une durée de validité de 48 heures seulement. Une fois que l’on a passé la frontière, il faudra revenir dans votre pays d’origine et cette fois, il faudra répondre à d’autres obligations. Ce n’est pas parce que votre animal a quitté le pays où il est né et a grandi que son retour se fait forcément sans encombre. Associez tout cela à des mises en quarantaine plus ou moins longues et vous conviendrez que partir avec son animal n’est pas forcément le meilleur choix surtout que d’un point de vue sanitaire, il est possible aussi qu’il revienne avec des cochonneries.

Déplacement professionnel :

Vous devez assister à un congrès à l’autre bout du monde. Le planning sera chargé, vous serez baladé de chambre d’hôtel en chambre d’hôtel et de ce fait, le temps consacré à votre compagnon sera bien moindre. Donc, avant qu’il ne ruine la chambre ou la maison, il faut se demander s’il ne sera pas mieux installé ailleurs.

Les vacances :

Huskies à la plage

Qu’elles soient courtes ou plus longues, selon votre destination, votre mode de vie et vos choix, il faut être conscient que tout n’est pas toujours conciliable. Autant en mobil-home dans un camping, s’ils acceptent les animaux, les moments pourront être sympas, autant en tente avec une stake-out et une plage interdite aux chiens même tenus en laisse peut vite gâcher ces moments de pause avant une dure reprise du travail.

Une fois encore, soit il faut adapter les vacances pour qu’elles soient compatibles avec les animaux, soit le faire garder. Voyons donc maintenant quelles sont les différentes solutions possibles.

LES SOLUTIONS

Les amis :

Toujours prêts à rendre service, vous avez probablement dans vos contacts une personne qui pourra venir garder chez vous ou chez elle toute la petite ménagerie. C’est une solution qui peut être très souple et qui ne revient pas cher, un bon repas tous ensemble tout au plus. Selon le nombre et le type d’animaux, il faudra tout de même s’interroger sur les compétences et connaissances de cette personne pour traiter et gérer les problèmes. Saura-t-elle prendre les bonnes décisions en votre absence surtout si vous n’êtes pas forcément joignable à cet instant ? Est-ce que ses éventuels animaux sont compatibles avec les vôtres et les normes sanitaires sont-elles équivalentes (je pense notamment aux vaccins et antiparasitaires) ? Faut-il seulement prendre ce risque ? J’ai eu personnellement une mauvaise expérience il y a de cela de nombreuses années où une amie était venue garder mes 2 vieux en Seine & Marne pendant que j’étais parti vers la Bretagne pour une exposition canine avec mes 2 autres pépettes. Après des heures de route, on venait à peine de s’installer à table que mon portable sonne. C’est la télésurveillance m’indiquant un déclenchement de l’alarme à la maison. La nounou était injoignable forcément et nous avons du reprendre la voiture pour aller voir ce qu’il se passait (mes voisins n’ayant pas les clés de chez moi). Une fois arrivé, personne si ce n’est mes 2 vieux, dont un apeuré. On a donc embarqué les chiens et direction l’exposition canine avec toute la meute du coup. Que s’était-il passé ? Comme tout allait bien, la nounou était partie manger avec une copine qui n’habitait pas très loin…

Les dog-sitters et autres jobs d’été au noir :

Un peu plus cher que les amis, ils ont normalement de l’expérience en plus afin d’appréhender les situations courantes de la vie des animaux qu’ils ont en garde. Pour certains, ce sera un peu d’argent de poche à dépenser ensuite avec les copains lors de la saison scolaire, pour d’autres, c’est un travail plus ou moins régulier et lucratif. Il ne faut pas oublier qu’en tant que personne non déclarée, au moindre problème, la situation va vite se compliquer. Que se passe-t-il si plusieurs animaux gardés se battent entre eux ? Quels sont les recours ? Avez-vous non seulement rempli un quelconque document indiquant que vous étiez d’accord pour cette mise en communauté ? Pire encore, si l’animal se sauve et provoque un accident, vous vous en voudrez toute votre vie d’avoir voulu économiser une poignée d’euros. Bien sûr, cela ne veut pas dire que les risques précédemment énoncés ne puissent pas non plus arriver à des professionnels reconnus mais le risque est censé être moins important du fait de leur expérience. Venons-en donc aux professionnels.

Les dog-sitters :

À mi-chemin entre l’installation d’infrastructure et le côté familial de la maison, vous pouvez faire garder vos animaux au même titre que vous feriez garder vos enfants. Prix, assurance, disponibilité, amabilité, nourriture, vaccins obligatoires, compétences et références, vous pouvez tout passer au crible pour trouver la perle rare surtout qu’en saison estivale, les places étant limitées, il est déconseillé de s’y prendre au dernier moment. La partie vaccinale est à prendre en compte très tôt d’ailleurs car les délais post-vaccin peuvent-être de plusieurs jours. Les normes sanitaires sont un point qu’il ne faut pas sous-estimer tant du côté du professionnel que du client. Certaines sociétés sont plus rigoureuses que d’autres et requièrent plus de sécurité avant d’accepter un animal, c’est tout à leur honneur de vouloir protéger de ce fait les autres pensionnaires. Côté tarifs en France, chacun fait comme il veut. Il est possible de demander un supplément pour les ballades individuelles, la prise de médicaments, lors des chaleurs des femelles…

Les sites de dog-sitting via Google

 

Certaines plateformes sur Internet en ont fait leur business. Et une simple recherche sur un moteur de recherche offre une pléthore de résultats qu’il faut décortiquer. C’est à celui qui affichera le prix d’appel le plus bas (vers 8 €/ jour pour un chien) mais attention aux petites lignes.

 

 

 

PetSitting Nantes

Dans notre communauté « Passionnément Husky », nous avons une jeune et jolie dog-sitter à son compte depuis 2016 (SIRET n°818 990 434 00016) qui vous accueillera au 12 rue du 4 Septembre 44220 Couëron. Au menu longues balades et câlins. Les tarifs vont de 13 à 19 € selon les jours et la saison. Retrouvez toutes ses informations sur sa page Facebook. Vous retrouverez plus d’information sur son entreprise sur un billet qui lui est dédié.

Les pensions canines et félines :

Dernière catégorie, les pensions animales et autres hôtels, terme plus commercial que le premier et offrant un service plus ou moins haut de gamme (toilettage, éducation, piscine…). Les possibilités offertes sont donc très hétérogènes. Je vais présenter deux concepts assez opposés de deux pensions que je côtoie régulièrement, toutes deux situées dans l’Orne en Basse-Normandie à proximité de chez moi. L’une n’est pas meilleure que l’autre, c’est juste deux implémentations différentes répondants à des visions et des besoins différents. Et comme pour beaucoup, c’est souvent histoire de goût et vous savez ce qu’on dit, les goûts et les couleurs…

Passion chien :

Pension canine Passion Chien (61)

J’ai d’abord connu l’élevage de Berger Malinois d’où provient ma Banquise des 2 Sabres avant d’y tester la pension (et l’éducation canine). On est sur un concept d’installation « classique » box + courette + promenade mais en pleine forêt avec un lac sur lequel donnent les installations canines et félines. La nourriture est incluse avec un partenariat Royal Canin. On parle régulièrement entre passionnés du monde canin même s’il est très différent de celui des nordiques. L’établissement est ouvert tous les jours et le tarif commence en dessous de 10 € par jour. Retrouvez Fabrice et son équipe sur leur site et leur page Facebook.

 

Of Watson Lake :

Pension canine Of Watson Lake (61)

En 2011, l’élevage déménage afin de s’agrandir et accueillir des pensionnaires ne provenant pas uniquement de sa production tout en restant très spécialisé aux chiens nordiques. Les vacanciers ont le choix de pouvoir être mis avec d’autres congénères pendant leur séjour afin d’avoir de la compagnie. Les parcs sont intégralement en extérieur sur herbe et plancher bois pour une superficie de 40 à 300 m2 avec cabanes. Côté nourriture, les pensionnaires ont le choix entre ProPlan sans gluten de blé, Natura+ Ultra Premium sans céréales ou du BARF mixé ou non. L’établissement est ouvert tous les jours sur rendez-vous, le tarif commence à 12 € par jour. Retrouvez Muriel sur son site ainsi que la page Facebook. Attention, certaines dates sont réservées 1 an à l’avance.

LES TRAVERS

Bien entendu, qu’importe le domaine, il y aura toujours des brebis galeuses.  Tous les professionnels ne se valent pas et l’actualité dans le monde de la protection animale met régulièrement sous le feu des projecteurs des personnes peu scrupuleuses. Avant de choisir un nouvel endroit, n’hésitez pas à vous renseigner avant, quitte à aller voir sur place pour vous faire votre propre avis et rencontrer les personnes qui garderont votre/vos loulous. Cela vous permettra ainsi d’être rassuré durant vos vacances.

Catégories : Mode de vie

1 commentaire

Laguillaumie · 21 août 2017 à 22 h 19 min

Tout à fait d’accord avec toi Vincent, mieux vaut se renseigner avant, lire les avis et visiter les pensions. Cela permet aussi de voir si on a la même vision que le dog sitter ou la pension.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.