Par cette journée ensoleillée et (trop) chaude, Haxo est à l’intérieur à la recherche du moindre carré de fraîcheur. De même pour moi, impossible de rester dehors. Je suis donc là à « surfer » sur le NET avec un œil sur la télé, transpirant des litres de sueur… beurk !

Et en relevant la tête de mon écran, je remarque par la fenêtre des nuages noirs et menaçants en approche, et les feuilles des arbres qui commencent à s’agiter. L’orage (oh désespoir) approche !

Je sors afin de ranger tout ce qui risque de prendre l’eau (linge sur le fil « à linge », transats … etc)

Le vent gagne en intensité comme le dit si bien Évelyne Déliat et je rentre.

Haxo est toujours là, couché sur le sol.

Dehors des éclairs zèbrent le ciel devenu noir et les premières gouttes de pluie commencent à tomber, le vent s’intensifie, puis ce sont des gouttes si grosses qu’une seule suffirait à remplir ton verre de pastaga !

Et à ce moment, entendant ces gouttes taper violemment le sol, Haxo se dresse et effectue un démarrage en trombe raclant le carrelage de ses griffes, patinant comme ta voiture sur une route verglacée, et fonce dehors ! Et le voilà truffe au vent, à savourer cette eau et ce vent, heureux comme un husky dans la neige.

En ce moment la pluie est si intense qu’on ne voit pas à 100m, il y en a 5 bons cm sur la route, et lui … il prend sa douche avec l’air aussi heureux que les filles de la pub qui se lavent dehors avec leur « Tahiti douche » !

Et dire qu’il refuse obstinément de passer à la douche quand, s’étant roulé dans une charogne, il pue comme … une charogne !

 

Catégories : Humour

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.