Chiens, chats, humains, nous pouvons tous souffrir de la chaleur. Lorsqu’ils sont sauvages, les animaux savent quoi faire pour se rafraîchir et conserver leur température corporelle. Pour nos chiens, les choses se compliquent : notre habitat n’est pas toujours bien pensé pour les pics de températures estivaux, notre travail ne nous permet pas d’être présent en permanence pour les aider à refroidir leur corps. Pire encore, nos horaires de travail ne sont pas forcément adaptés. Découvrez ou redécouvrez les astuces qui vous permettront de rafraîchir vos fidèles compagnons durant l’été. Mais revoyons tout d’abord l’anatomie du chien et comment il régule sa température.

Se rafraîchir quand on est un chien, les mécanismes

Les bipèdes que nous sommes ont la chance de pouvoir rougir. En effet, lorsque notre température augmente, notre peau évacue ce surplus de chaleur grâce à la vasodilatations de nos petits vaisseaux. Au contact de l’air, ils refroidissent et transportent un sang tout frais (enfin presque) à l’ensemble de notre corps.

Nos animaux, chiens ou chats — pour les tortues, je demande un joker, car je ne sais pas ! – ne possèdent pas la même surface de peau dédiée à cet échange salutaire. Et cela les rend donc plus vulnérables aux pics de chaleur ou à la canicule. En effet, seul l’espace entre leurs coussinets leur permet de transpirer. Ils ont donc développé d’autres comportements pour se rafraîchir comme :

  • Le halètement chez le chien
  • L’inactivité à l’ombre
  • Le forage en règle de votre terrain sur 20 à 30 cm de hauteur pour trouver un sol frais et humide propice à les rafraîchir.

Aider nos chiens à se rafraîchir à la maison

Il est important, afin de leur éviter un coup de chaleur qui peut s’avérer mortel, de leur procurer toute la facilité à ne pas subir les fortes chaleurs et de les en protéger.

  • De l’eau fraîche régulièrement renouvelée tu lui donneras
  • Le manteau tu oublieras : il est vrai que chez nos nordiques, il est plutôt rare de leur proposer ces accessoires, mais on ne sait jamais, un nordique atteint de « fashionite » ? Si manteau il y a, choisissez-le rafraîchissant.
  • De glaçon aux gros chiens tu ne donneras : pour des tailles de la race nordiques ou au-dessus, il vaut mieux oublier le glaçon qu’il risque d’avaler. Mais vous pouvez, si votre chien est de petite taille et que vous vous absentez longtemps, laissez quelques glaçons dans sa gamelle d’eau afin qu’elle reste fraîche. Faites un essai en votre présence afin de vous assurer qu’il s’entend bien avec les glaçons
  • De longues balades à la fraîche, tu lui donneras : promenades hygiéniques courtes. Pour les grandes promenades, vous aurez tout intérêt, pour votre chien, comme pour vous, de les effectuer tôt le matin, ou tard le soir, quand la fraîcheur sera de retour
  • Le sport, les jeux en plein soleil tu réduiras : si vous ne voulez pas que votre chien attrape ce que l’on nomme un coup de chaleur, il vaut mieux éviter de le faire courir ou jouer trop longtemps en plein soleil estival. Là encore, mieux vaut réserver la plage jeux au moment le plus frais de la journée. Dur, dur pour les chiots, qui sont pleins de vie, je sais bien.
  • Un coin d’ombre tu lui construiras : vous pouvez tendre une toile dans votre jardin ou votre cour si ces derniers manquent d’ombre.
  • Promenades près des cours d’eau ou des sous-bois tu lui accorderas : excellent pour nous aussi ces petits coins de fraîcheur !
  • Baignades en rivière, bac, piscines non chlorées et jeux d’eau tu lui donneras. Évitez par contre les baignades en eaux stagnantes, car l’eau y chauffe vite. Le risque de développement des bactéries s’y révèle accrue durant les fortes chaleurs. Si votre toutou n’aime pas l’eau, laissez-le simplement se tremper les pattes, il appréciera tout autant.
  • Les promenades sur sol bétonné, goudronné, cimenté, sables, tu lui éviteras pour protéger ses super coussinets
  • Des cabanes de toit en métal tu supprimeras : gare à la surchauffe, même à l’ombre

En voiture Simone, mais pas en hammam !

Si vous prévoyez de voyager avec votre chien, même pour un trajet court, ne le laissez pas dans votre voiture, même seulement 5 minutes ! Au soleil, en un ¼ d’heure seulement, l’habitacle de votre véhicule affiche une température de 50 °C. Il vaut mieux le sortir avec vous.

Pensez à :

  • Mettre en route le climatiseur ou ouvrez vos fenêtres si vous n’en avez pas
  • Arrêtez-vous toutes les deux heures et faites-le boire. Mieux : mettez à sa disposition une gourde pour chien avec bille à lécher. Cela lui permettra de s’hydrater aussi durant votre périple
  • Prévoyez un gant que vous mouillerez d’eau fraîche et que vous passerez sur son cou, sous ses pattes avant et entre ses pattes arrière. Celles-ci devront être imbibées d’eau fraîche, pas froide, ni gelée, afin de ne pas provoquer de choc thermique. De même, si vous prévoyiez d’arroser son dos, car sans serviettes ni gants sous la main, préférez de l’eau à température ambiante et humectez les parties de son corps énumérez plus haut avec vos mains. Évidemment, vous perdrez de l’eau en route, ce sera un peu moins efficace, mais toujours plus que de lui arroser le dos. Ce conseil vaut pour la maison également
  • Partez aux heures les moins chaudes de la journée
  • Équipez vos fenêtres arrière de pare-soleil
  • Si vous avez opté pour la cage de transport pour sa sécurité, vous pouvez y adapter des ventilateurs spécialement conçus ou investir dans un tapis rafraîchissant qui pourra également le rafraîchir à la maison.

Toutes ces petites astuces ne dispensent pas de la pause des 2 heures, conseillée également pour le conducteur, donc autant en profiter pour tous se dégourdir les pattes et s’hydrater, non ?

Elles permettront surtout à l’animal que vous aimez tant de ne pas attraper un coup de chaleur. N’oublions jamais que l’issue du coup de chaleur peut vite s’avérer mortelle pour nos chiens.

Le coup de chaleur : les symptômes chez le chien

La situation la plus à risque pour nos adorables poilus, c’est lorsque l’air est chaud et humide. Lorsque notre toutou est confiné dans une voiture, c’est encore pire. En effet, lorsque le chien halète, il expire un air chaud et humide, pour abaisser sa température. La fréquence de son halètement va augmenter afin de maintenir cet équilibre air chaud — air frais. Mais dans un environnement confiné, mal aéré, il n’y aura pas d’air frais ce qui ne fera qu’augmenter encore la température du chien. C’est pourquoi, même dans nos maisons, il nous faut être attentifs à le laisser dans la pièce la plus fraîche et la moins confinée.

Lorsque la température de votre chien augmente et qu’il n’arrive plus à la réguler, le premier symptôme qui signe un coup de chaleur : un halètement anormal et soutenu puis surviendront :

  • Une forte salivation
  • De l’agitation
  • Des difficultés motrices et baisse de vigilance : l’œdème cérébral est apparu et le sang de votre chien commence à coaguler un peu partout dans son corps
  • Ses muqueuses deviennent bleu violacé
  • L’abattement et la prostration apparaissent parfois suivis de violentes convulsions puis le chien décède.

Si le coup de chaleur se déclenche durant un exercice sportif trop intense, le chien souffrira également de la destruction de ses fibres musculaires. Il pourra également souffrir de troubles rénaux.

Les bons réflexes face au coup de chaleur

  • Mettez votre chien au frais dès l’apparition des premiers symptômes
  • Contactez immédiatement votre vétérinaire ou l’un de ses confrères s’il est absent, car c’est une urgence vitale

Si votre vétérinaire vous conseille de le rafraîchir avant de lui amener :

  • Faites-le sans précipitation et progressivement : installez-le dans votre baignoire en prenant soin de mettre la bonde. Commencez par de l’eau fraîche, puis de l’eau de plus en plus en froide. Prenez régulièrement sa température, une fois à 39 °C – 39, 5 °C, stoppez l’opération
  • Présentez-lui ensuite de l’eau fraîche et laissez-le boire
  • Amenez-le chez le vétérinaire une fois son état stabilisé afin qu’il évalue les séquelles provoquées par ce coup de chaleur.

Les choses à ne surtout pas faire en cas de coup de chaleur de votre chien

N’utilisez ni glace ni eau trop froide qui risquerait de contracter brutalement ses vaisseaux sanguins et l’empêcheront de baisser sa température. Si le transport de l’animal chez votre vétérinaire ne peut se faire dès le constat des symptômes, abaissez sa température en douceur jusqu’à 39 °C — 39,5 °C. Présentez à votre toutou de l’eau fraîche, mais ne le forcez pas à boire. Surveillez votre chien jusqu’à ce que vous puissiez l’emmener chez votre vétérinaire.

Vous voici parez pour l’été et pour de belles vacances avec vos loulous que le soleil nous inonde ou pas !

Les liens utiles :

https://conseils-veto.com/temps-chaud-canicule-chaleur-chat-chien/

https://conseils-veto.com/coup-de-chaleur-chien-coup-de-chaleur-chat/

https://fr.wikihow.com/rafraichir-son-chien

Categories: Non classé

0 Comments

Laisser un commentaire