Nous avons une large gamme de produits dérivés aux couleurs de ‘1001 Nordiques’ afin d’afficher en public votre appartenance à cette communauté dédiée aux chiens de traineaux. Mais voici comment tout est né.

Les premiers produits dérivés

Tout à commencé par la création du logo ‘1001 Nordiques’ afin d’avoir notre identité sur le web. C’est une amie de longue date, Lydie, qui s’en est chargée. C’est le début d’une histoire qui allait s’accélérer car fin janvier 2018, j’ai reçu les 4 premiers autocollants. Ni une, ni deux, la photo de ce précieux butin est publié sur la page Facebook et le premier exemplaire est collé sur mon PC portable.

Je ne m’attendais pas à autant de réactions positives et de demandes auxquelles il a fallu s’adapter très rapidement. La e-boutique venait d’être créée.

Le 6 mars, petite modification cosmétique sur le logo afin de corriger un défaut sur le malamute. En effet, ce dernier s’était retrouvé avec les yeux bleus. Lydie a effectué aussi une légère adaptation de forme afin de répondre au cahier des charges technique pour l’un des futurs produits dérivés.

Et voilà, l’aventure était lancée.

Nos partenaires

Matoir '1001 Nordiques' par le Bison Blanc

Matoir ‘1001 Nordiques’ par le Bison Blanc

Lancer une gamme de produits n’est pas une mince affaire et nous sommes entourés par plusieurs partenaires. Lydie a déjà été présentée mais il faut aussi compter sur Jennyfer et Audrey ayant pour rôle respectif le développement des articles publicitaire de maison et la confection d’articles en cuir.

La confection en cuir a demandé la création d’un matoir spécifique pour notre logo. Ce dernier  est arrivé tout récemment, début avril 2018.

La communauté découvrira donc très prochainement les premiers articles en cuir pour répondre à sa demande.

 

Les articles dérivés

Les produits dérivés aux couleurs de '1001 Nordiques'

Les produits dérivés aux couleurs de ‘1001 Nordiques’

La liste des produits dérivés va s’étoffer  petit à petit pour venir s’inscrire dans un projet personnel qui me tient très à cœur mais dont il est encore trop tôt pour en parler.

Catégories : Mode de vie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *